Ganvié

Ganvié est une bourgade lacustre, entièrement construite sur pilotis, ce qui lui vaut d’être surnommée la Venise de l’Afrique. Le lac sur lequel est bâtie Ganvié fait partie du delta du fleuve Ouémé, lequel prend sa source au nord du pays et couvre une superficie de près de 26 000 ha. Quelque 40 000 Toffinou,  » habitants de l’eau « , dont la pêche est la principale activité, habitent des villages lacustres, dont Ganvié est de loin le plus important. Comme sur la terre ferme, cette petite ville est structurée en rues, quartiers et marchés auxquels on accède en pirogue.

Traditionnellement, les cases ont une ossature constituée de pieux en bois sur lesquels viennent se fixer des branchages tressés ou des bambous ; elles sont surmontées d’un toit de chaume. A présent, cet habitat perd un peu de son importance laissant progressivement la place à des constructions plus hétéroclites, aux toitures en tôle et aux murs en ciment, dont l’entretien est bien plus facile. Quelques îlots artificiels ont également été créés çà et là par les habitants, pour apprendre à leurs enfants à marcher. Car, auparavant, un habitant de la lagune se trouvait diminué en arrivant sur le continent. Sachant peu ou très mal se tenir debout, il était stigmatisé par ses compatriotes qui le reconnaissaient à sa démarche.