L’écrivain Jean Pliya n’est plus

Le célèbre écrivain béninois Jean Pliya a rendu l’âme le 14 mai 2015 à Abidjan (Côte d’Ivoire) à l’âge de 83 ans. L’auteur du best-seller « L’arbre fétiche » a eu un parcours riche.

Professeur d’histoire et de la géographie, Jean Pliya a enseigné dans plusieurs universités de l’Afrique de l’ouest (Togo, Benin, Niger) et de la France avant devenir en 1981, le recteur de l’Université Nationale du Bénin). Il a occupé ce poste jusqu’en 1983.

Jean Pliya a également été un homme politique. Il fut directeur de cabinet du ministre de l’éducation nationale de 1961 à 1963, ministre de l’information et du tourisme en 1963, directeur de cabinet du général Soglo, puis député d’Abomey.

Fervent chrétien catholique, il a consacré une partie de sa vie à l’œuvre du Dieu. Jean Pliya fut régulièrement sollicité par des congrégations sous-régionales pour ses enseignements.

Bibliographie 

  • L’Arbre fétiche, recueil de nouvelles (L’Arbre fétiche, La Voiture rouge, L’homme qui avait tout donné, le Gardien de nuit), Yaoundé, Éditions CLE, 1971
  • Kondo le requin, consacré au roi Behanzin, Yaoundé, CLE, 1981 (Grand prix littéraire d’Afrique noire)
  • Les Chimpanzés amoureux, Le Rendez-vous, La Palabre de la dernière chance, nouvelles, les Classiques africains, 1977
  • La Secrétaire particulière, Yaoundé, Éditions CLE, 1973
  • Les Tresseurs de cordes, Paris, Hatier, Abidjan, CEDA, 1987
  • La Fille têtue, contes et récits traditionnels du Bénin, Abidjan ; Dakar ; Lomé, Nouvelles Éditions africaines, 1982
Roger Adzafo/africatopsuccess.com

Poste un commentaire