Carol Barassi transmet la sagesse des contes béninois

Après une exposition de masques et d’instruments de musique Gèlédé, un cycle de conférences sur la culture du Bénin au printemps, samedi soir, la conteuse Carol Barassi a prolongé la magie en racontant les belles histoires dont elle s’était imprégnée auprès de l’anthropologue Rachida de Souza lorsqu’elle l’avait hébergée.

Le secret de la tortue

« Les conteurs sont des usurpateurs de culture », annonce-t-elle avant de dévoiler le secret de la tortue, de partager la réflexion du vieux sage ou le désespoir de la fille capricieuse qui se trouva mariée à un mauvais esprit faute d’avoir voulu écouter les conseils de ses parents. Beaucoup de sagesse dans toutes ces allégations confirmées par un auditeur qui a particulièrement apprécié la prestation de la conteuse et particulièrement insisté sur le respect dû aux parents.

Laïfoya Dagan, natif de Dassa, n’oublie pas ses origines, bien qu’installé à Plouisy comme inspecteur sanitaire auprès des services vétérinaires. Au sein de son association Katchichê (Travaillons en langue Yoruba), il collecte notamment des fournitures scolaires et des équipements sportifs afin que ses compatriotes puissent étudier, se former, se soigner et faire du sport. Contact au 02 96 21 02 34.

Une exposition en 2013

Présent également, Jean-Yves Augel, consultant et collectionneur d’art africain, qui vient de participer à une conférence sur le dialogue culturel Bretagne/Bénin à Ouidah où il a été longuement questionné sur la polémique soulevée par l’éventuelle désacralisation de la chapelle Saint-Antoine si des masques Gèlédé devaient y être exposés.

« Il y a eu de grandes résonances là-bas à ce sujet. Mon séjour avait également pour objet de préparer un nouvel événement pour août et septembre 2013, d’associer une exposition à un atelier d’artistes composé de sculpteurs béninois et trégorois dans un esprit de partage des deux cultures », explique-t-il.

ouest france

Poste un commentaire